Qur'an

Apprentissage du Qur’an aux tout petits et récompenses matérielles

as salam aleykoum mes soeurs
L’apprentissage du Qur’an est souvent au cœur de tous les foyers musulmans, encore plus quand on parle d’IEF car nous avons la chance de pouvoir lier l’apprentissage basique mais aussi religieux, Al hamduliLlah.
En france les mosquées ouvrent leurs portes aux enfants a partir de 6 ou 7 ans. Souvent donc a l’age ou les enfants entre normalement dans l’obligation religieuse de commencer a prier, sans avoir appris une seule sourate ou sans avoir compris l’importance de ce Livre dans le coeur… Dommage…Comme bon nombre de mes sœurs, je suis non arabophone, et mon mari ne connait que le dialecte maghrébin, pas d’arabe littéraire. Difficile donc de pouvoir apprendre le Coran, d’autant plus qu’il s’apprend avec des règles de récitations appelé Tajweed…

Al-Hakim rapporta que Barîda a dit que le Prophète () a dit :

« Quiconque aura mémorisé, appris et mis en pratique le Coran, permettra à ses père et mère le jour de la Résurrection de recevoir une couronne de lumière aussi radieuse que le soleil, et d’être vêtus de deux habits plus précieux que toutes les richesses de ce bas monde. Ils demanderont : ‘Pourquoi avons-nous été gratifiés de ces habits?’ Et on leur répondra : ‘C’est grâce à la mémorisation du Coran par votre enfant’ »

Il revient donc souvent aux mamans cette lourde tache. Certains vous diront qu’il ne vaut mieu pas le faire si on ne connait pas scrupuleusement les regles de tajweed, ni l’arabe litteraire dans sa lecture et sa compréhension, ou sans avoir étudié le Coran… Pour ma part, je pense qu’il est préférable de l’aprendre avec l’intention, en faisant des erreurs, plutot que de rester ignorant et loin du Livre…
Si vous voulez que votre enfant participe au championnat du monde de Récitation de Coran qui a lieu en Egypte chaque année, mon conseil n’est pas a suivre…

Mais si vous voulez simplement ouvrir le coeur de vos enfants au Livre Saint, alors foncez.

SMLXL

Tout dabord il est important de comprendre que toute musique, si vous en écoutez encore (qu’Allah vous facilite son arret complet et définitif) est a proscrire de la maison. Au dela de la raison religieuse, si vous voulez que votre enfant travaille et affine son oreille, il ne doit y avoir que du coran.
Ensuite, lorsque l’on commence l’apprentissage on doit bien comprendre que le travail doit etre quotidien, sans pause, sans arret, sans vacance. La révision doit avoir lieu tous les jours sans exception, que ce soit dans la chambre, la cuisine, le bain, la voiture, le métro… ou vous voulez, mais vous ne pouvez pas y déroger. Car comme une poésie apprise a l’école, si elle n’est pas revue régulierement, elle s’oubliera comme elle est venue ! Si vous ne voulez pas voir s’envoler des heures de travail, il faut donc etre assidue.

Commencez par 10 minutes, puis augmenté le temps au fur et a mesure que votre enfant grandit. Le but nest pas de le dégouter et de le forcer, mais simplement a creer une habitude.

Tout comme votre enfant sait qu’il se brosse les dents apres chaque repas, il saura que le matin lorsqu’on se leve, on se lave le visage, on dejeune et on travaille le Coran. Il n’y a meme pas de question a se poser, ca deviendra vital dans sa routine et instinctif. Allah oahkbar. Voila pourquoi il faut travailler dès tout petit, meme bébé. Consacrer un temps au calme a écouter du coran et réciter dans le creux de l’oreille.

Mos’ab ibn Sa’d ibn Abi Waqqâs rapporta de son père, qu’Allah soit satisfait d’eux, que le Prophète () a dit : « Le meilleur parmi vous est celui qui apprend le Coran et qui l’enseigne aux autres. » avant d’ajouter : «Mon père  m’a pris par la main et m’a fait asseoir à cet endroit pour y enseigner le Coran.» (Abou Ya’la)

En Afrique ils ont tous des madrassa ou ils confient leurs enfants dès l’age de 3 ans et cela fonctionne comme un internat. Sauf qu’il n’y a pas de vacances. Certains enfants ne revoient leurs parents que 2 ans plus tardn lorsqu’ils ont fini l’apprentissage de la religion. D’autres enfants comme en tchechenie ou Albanie, apprenne le Coran aupres de professeurs avant d’aller a l’école, alors qu’il ne parle d’ailleurs meme pas un mot d’arabe… L’apprentissage leur prend parfois 4 ou 5 ans. On retrouve donc des enfants de 8 ans illettrés, analphabètes, mais champion de Coran.

SMLXL

L’apprentissage des enfants occidentaux est donc plus long, car a coté de l’arabe et du Coran ils doivent aussi apprendre la géographie, l’histoire, l’anglais, le francais, les mathématiques, la science, et se préparer a divers diplomes, ou faire aussi du sport ou des activités récréatives comme la peinture…Mais il n’est pas rare de trouver des enfants Anglais ou Français hafizun (connaissant le Coran par coeur) vers l’age de 11 ou 14 ans. Cela demandera plus de rigueur et de constance, car les tentations seront plus grandes…

Voila donc mes conseils:
1- Acheter un poste CD et faire défiler le Coran le plus de temps possible aux enfants, dès la naissance (ici toute la nuit a mini volume encore a ce jour)
Commencer a familiariser l’enfant avec des formules simple (Al Fatiha, invocations du coucher, du repas, de sortie…)
2- Dès qu’il répète, même avec des erreurs de prononciations, commencer par la 114 et remonter en ordre décroissant (113-112-111…)
3- lui apprendre verset par verset, en prenant soin de lui apprendre le nom de la sourate et son numéro.
4- commencer par 10 minutes et au fur et a mesure que son attention grandit, agrandir la plage de temps
(ici a 3 ans on en es a environ 25 minutes et ca peut parfois aller a 45 minutes si la sourate lui plait)
5- une fois que une sourate est apprise et qu’on passe a l’autre, passer moitié temps a apprendre, et moitié temps a réviser les sourates acquises.
6- on lui fera écouter un verset et il devra deviner a quelle sourate il appartient. c’est avec cette méthode qu’on pourra être certain que la sourate est métrisée. MashaAllah
7- Lorsque l’enfant sera lecteur inshaAllah, vous pourrez aussi leur offrir un tafsir, pour qu’il puisse aussi lire les explications des versets (a l’adolescence inshaAllah, avant cela reste trop complexe pour eux en terme de compréhension)!

Si vous en avez la possibilité, contactez un imam, ou un homme de science (un frère ayant étudié le Coran…) et expliqué lui la démarche que vous faites… Demandez lui si il serait possible qu’une fois par semaine il s’entretienne une petite heure avec votre enfant pour ecouter la récitation et éventuellement corriger les erreurs de prononciations inshaAllah

Pour ma part, j’ai contacté l’imam d’une mosquée pres de chez moi pour demander a assister coté femmes aux cours des hommes, en branchant le haut parleur. Comme ca on peut écouter la récitation des freres avec l’enfant et comme ca il profite de la correction de prononciation. On y est pas encore allé car pas encore recu de réponse… kheir inshaALlah, cela reste une idée pour vous !

SMLXL

Pour ce qui est de la récompense materielle, je vous avez parlé du tableau des récompenses qu’on a fait a la maison et qui nous sert tout au long de la journée… Si il se tiens correctement a l’exterieur, si il tiens la porte aux vieilles dames, si il est polit, si il range sa chambre, si il prend des initiatives etc etc…
Des soeurs s’en été offusquée lorsqu’elles ont vu que j’appliquait cela aussi pour le Coran. il recoit des bons points suivant son travail.
Cela n’a rien de malsain et n’est pas une mauvaise habitude,sauf si on donne des points systématiquement… ici il peut se passer 3/4 jours, meme une semaine sans qu’il n’ai rien! Il ne réclame pas, mais nous parents, nous décidons.
Cette méthode est en plus conseillé par les Sheikh. Elle permet de motiver l’enfant a se dépasser, et l’aide a comprendre comment trvailler son bon comportement. Il faut bien entendu ne pas oublier de lui expliquer la aqida a coté de cela, et que l’enfant gagnera la meilleure récompense aupres de son Seigneur, evidemment !

Lorsque l’on veut ancrer les bonnes habitudes en l’enfant, il convient de le récompenser lorsqu’il accomplit une bonne chose de façon à éveiller en lui une certaine fierté de soi.

Nos pieux prédécesseurs ont parfaitement cerné l’importance de l’encouragement et de la récompense et son effet sur la réactivité de l’enfant.

An-Nadr ibn Al-Hârith a dit: j’ai entendu Ibrâhîm ibn Adham dire :

 » Un jour, mon père me dit:  » Ô mon fils! Etudie la science du hadîth. A chaque fois que tu entendras un hadîth et que tu le mémoriseras, je te donnerai un dirham ».

C’est ainsi que débutèrent mes études de la science du hadîth. »

La récompense peut être de différents types :

-Ce peut être une récompense matérielle palpable, comme un jouet, un bonbon, un peu de monnaie, un repas qu’il aime, etc.

-Ce peut être une récompense morale qui lui fera plaisir, comme l’éloge, le sourire, manifester en public le fait d’être fier de lui pour un acte accompli.

Néanmoins, l’éducateur ne doit pas oublier que la modération dans l’éloge fait partie de la bienséance islamique, et c’est là une pédagogie à laquelle il devra se conformer.

Il ne devra pas être excessif dans l’usage des expressions élogieuses pour qu’elles ne perdent pas leur valeur et pour éviter que l’enfant ne devienne prétentieux.

Enfin, la récompense matérielle ne devra pas être systématique en raison des effets néfastes que cela peut engendrer sur la psychologie de l’enfant dans l’avenir.

Il faudra donc équilibrer récompense matérielle et récompense morale. [1]

[1] Voir l’éducation des enfants dans l’antre de l’Islam de Muhammad Hâmid An-Nâsir et Khawlah ‘Abd Al-Qâdir Darwish (p.200-201) Voir aussi La responsabilité du père musulman dans l’éducation de l’enfant de ‘Adnân Hasan (p.439).

Pour terminer, je vous conseille grandement de regarder la série Youtube « Voyage au coeur du Coran ». C’est un tour du monde de tous les pays, qui rende visite aux enfants qui connaissent le Coran par coeur. On peut y découvrir l »histoire d’un enfant aveugle qui a su le coran a 5 ans, un autre qui faisait des kilometres pied nues avec sa mere malade, et un autre, qui a été champion du monde. il été analphabete et été refusé dans toutes les écoles de son pays…. grace a sa victoire au concours il a intégré une école privé cotée et a obtenu une bourse… Des histoires émouvantes qui vous feront bien prendre conscience qu’en france nous sommes dans des conditions optimums pour l’apprentissage de la religion pour nos enfants, avec des outils formidables, mais que nous sommes pourtant parmis les seuls a etre a un si bas niveau… Qu’Allah nous facilite cette prise de conscience et l’éducation de nos enfants

une vidéo a voir aussi:  Voyage au coeur des championnats du monde de Coran

Un commentaire sur “Apprentissage du Qur’an aux tout petits et récompenses matérielles

  1. As salam ‘alaykoum, Allahumma berek tes conseils sont vraiment top ! Je n’ai pas encore d’enfant mais ton blog me permet de me rassurer quant à l’organisation et l’apprentissage. Ma shaa Allah j’aime beaucoup ton blog. Baaraka Allahu fiik de partager tout ça avec nous. Qu’Allah vous préserve

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s